was successfully added to your cart.

Panier

Conseils ARCHITECTES

DOSIE-A | La maison « énergie zéro »

Une maison « à énergie zéro » est une maison quasi autonome en énergie sur l’année, c’est-à-dire que vous n’avez quasiment pas besoin de climatiser et que votre bilan global de consommation en énergie est proche de zéro.

Dans un premier temps, la bonne conception de la maison doit limiter au maximum un usage « énergivore ». En étant bien orientée, bien protégée, et bien isolée, la maison sera ventilée et rafraichie naturellement. Elle ne nécessitera pas ou peu de climatisation.

Ensuite, les systèmes de récupération d’énergie, les panneaux photovoltaïques, les panneaux solaires ou encore les éoliennes sont autant de sources d’énergie renouvelables qui permettent de compenser les autres besoins d’une maison : production d’eau chaude, éclairage, appareils ménagers, box, modems, PC et veilles de toutes sortes…

La maison à énergie zéro est également autonome à travers sa gestion de l’eau. L’’eau de pluie peut être récupérée par une citerne, puis traitée par lagunage. C’est un procédé naturel d’épuration qui utilise la végétation aquatique comme agent épurateur. L’eau récupérée peut ainsi être utilisée pour la salle de bain, le lave-vaisselle, le lave-linge, laver sa voiture, jardiner.

Attention, il faut savoir que l’utilisation de l’eau de pluie en tant qu’eau potable, même filtrée, demeure encore interdite que ce soit en métropole ou dans les DOM.

Le bilan « réglementaire » de la maison à énergie zéro correspond à une consommation annuelle inférieure à 100 kWh/m².an en énergie primaire. L’énergie primaire est l’énergie que l’on trouve sur terre à sa source. Cette énergie de base est nécessaire pour produire l’énergie finale, c’est-à-dire celle qui est livrée aux utilisateurs.

La maison à énergie 0 est supérieure à la classe énergétique « A » de « l’étiquette énergie ».

C’est cette étiquette que chacun peut retrouver sur les appareils ménagers, à l’affichage d’achat d’une voiture, ou d’un climatiseur, …. Elle a été rendue obligatoire par directive européenne pour orienter immédiatement le consommateur vers les équipements les moins gourmands en énergie. L’étiquette énergie donne le niveau de classification énergétique de A, les plus économes, à G, ceux qui le sont moins.

Cette classification s’applique aussi pour toute vente ou location d’une maison ou d’un appartement. Le futur acheteur peut ainsi connaître la performance énergétique du logement.

Certaines constructions vont encore plus loin que la maison à énergie zéro en produisant de l’énergie au-delà des besoins du logement. C’est la maison dite « à Energie Positive » ou maison BEPOS. C’est l’objectif de la future Réglementation Thermique 2020 !

 

Gaëlle Bonvent

Auteur Gaëlle Bonvent

plus d'articles de Gaëlle Bonvent

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.